THÉÂTRE DE L’EAU VIVE

Bienvenue au Théâtre de l’Eau Vive 

Il est un lieu que certains disent vivant voué au présent et à l’avenir, un lieu fait de rencontres et d’échanges qui accueille toutes les paroles, ces paroles qui construisent un futur avec l’héritage du passé et ce lieu se nomme « L’EAU VIVE »

Théâtre, danse, chant, anniversaires, location de salle, spectacles enfants, événements, nouvel an, projections vidéos, divertissements, stages, formations, préparations aux examens.


ACTUALITES DU MOMENT!

Notre théâtre présente ce mois de novembre deux événements incontournables, « VOUS » un film de BEN et « CERTIFIE MADO » le spéctacle de Mado la Nicoise la marraine du théâtre. Pour en savoir plus sur ces deux événements cliquez sur le bouton ci-dessous.


Bonjour à Toi, Meyer Cohen.

Oui, En souvenir de l’avenir,
Bonjour Meyer.

Toi qui est L’ Amoureux de Theatre et l’Amoureux des mots.
Chimiste et alchimiste, de ton métier de pharmaciens tu te transformas en magicien de l’Ombre.

Apportant ta Lumière nous t’avons rencontré dans ton café théâtre de l’avenue Félix Faure.

Homme d’intuition tu as fais venir en ce lieu les gens de théâtre, les porteurs de spectacles.

Le temps, dans sa chronologie, t’as fait créer le « Théâtre de la Cité »
Quel beau lieu et quel beau nom : « La Cité ».

Ambitieux dans son choix et riche dans ce qu’il représente : La Cité ! Avec ces différences et ses auteurs aux sensibilités multiples.

Tu n’es pas le dernier des Cohens : Tu es Meyer Cohen, celui qui fait don à notre ville de Nice de l’éternelle représentation de l’Homme par les hommes.

Tu as semé l’essentiel Meyer !
Au pays de la magie du spectacle tu as donné la Vie et la vie ne meurt pas.

Alors merci : tu « ES » là.

Le Theatre de l’Eau Vive.


FORMATION EN COMMUNICATION PAR LE THEATRE

VOUS Y AVEZ DROIT !

Le théâtre de L’ Eau Vive est labélisé : LABEL DE CONFIANCE SANITAIRE 🎉🎉👏
Venez regarder nos pièces en toute sécurité !! 🤩🤩

Il est un lieu que certain disent vivant, voué au présent et tourné vers l’avenir, un lieu fait de rencontres et d’échange qui accueille toutes les paroles.
Ces paroles qui construisent un futur avec l’héritage du passé et ce lieu ce nomme « L’Eau Vive »
Ce théâtre niçois plonge ces racines dans notre patrimoine culturel depuis plus de 10 ans afin de promouvoir notre richesse culturel.

L’Eau Vive est un facteur de lien social, culturel et artistique permettant à chacun de pouvoir s’exprimer, s’épanouir et d’ échanger avec les acteurs du spectacle vivant.
Nous avons également un rôle important dans le soutiens de jeunes compagnies leur permettant de développer leur premières créations dans un cadre professionnel.
Notre travail est reconnu par de grand nom du théâtre tel que :

heart Mado la niçoise, notre marraine heart
heart Simon Ein sociétaire honoraire de la Comédie Française heart
smiley Daniel et William Mesguich wink
smiley Carlos Boso wink
smiley David Ayala wink

Cette reconnaissance est le fruit de nombreuses années de travail. Notre association est modeste financièrement et ne peux se permettre de subir cette fermeture administrative sans mettre à mal la pérennité de nos actions.
En effet, pour envisager l’avenir plus sereinement nous avons besoin de vous pour nous garantir une reprise dans les meilleurs conditions.
Nous aimerions atteindre la somme de 10 000€ correspondant aux charges incompressibles de notre structure jusqu’à notre réouverture: loyer, charges et salaire de notre employer que nous souhaitons garder au seins de notre structure.

C’est pourquoi nous faisons appel a la solidarité et à la générosité de chacun.

MERCI A TOUS !

Le chêne un jour dit au roseau :
« N’êtes-vous pas lassé d’écouter cette fable ?
La morale en est détestable ;
Les hommes bien légers de l’apprendre aux marmots.
Plier, plier toujours, n’est-ce pas déjà trop,
Le pli de l’humaine nature ? »
« Voire, dit le roseau, il ne fait pas trop beau ;
Le vent qui secoue vos ramures
(Si je puis en juger à niveau de roseau)
Pourrait vous prouver, d’aventure,
Que nous autres, petites gens,
Si faibles, si chétifs, si humbles, si prudents,
Dont la petite vie est le souci constant,
Résistons pourtant mieux aux tempêtes du monde
Que certains orgueilleux qui s’imaginent grands. »

Le vent se lève sur ses mots, l’orage gronde.
Et le souffle profond qui dévaste les bois,
Tout comme la première fois,
Jette le chêne fier qui le narguait par terre.
« Hé bien, dit le roseau, le cyclone passé –
Il se tenait courbé par un reste de vent –
Qu’en dites-vous donc mon compère ?
(Il ne se fût jamais permis ce mot avant)
Ce que j’avais prédit n’est-il pas arrivé ? »
On sentait dans sa voix sa haine
Satisfaite. Son morne regard allumé.
Le géant, qui souffrait, blessé,
De mille morts, de mille peines,
Eut un sourire triste et beau ;
Et, avant de mourir, regardant le roseau,
Lui dit : « Je suis encore un chêne. »

Fabienne COLSON

Administratrice

Pour visiter le théâtre cliquez ici